Maison du diable

Maison hantée ?

C’est une maison de style colonial à trois étages située dans les quartiers aisés d'Amityville, Bien que certains propriétaires n'aient pas été gênés par des incidents inhabituels, Les De Feo eurent une sinistre fin. Tandis que les Lutz, déménagèrent au bout de vingt-huit jours. Ils auraient été chassés par des événements surnaturels, sous forme d'activité poltergeist et d'apparitions démoniaques.

L’histoire en bref des De Feo:

Avant la tragédie, Ronald De Feo (fils) prétend qu’il avait des problèmes avec son père et qu’il le frappait encore alors qu’il était adulte, mais il faut signaler également qu’il avait déjà comploté à mainte reprise pour tuer leur chien Shaggy.
C’est le 13 novembre 1974 que Ronald De Feo (le fils) vingt-quatre ans, abat dans la maison ses parents, ses deux frères et ses deux sœurs.
Il ne convaint pas les jurés d’avoir obéit à des voix qui lui donnait l’ordre de tuer, il est donc déclaré responsable de ses actes et condamné a vie.

Détour vers le passé :

Ronald De Feo était violent, il n’hésitait pas à s’en prendre à sa famille. Il eu une éducation brutale, enfant il était obese et du subir les moqueries. Les choses ne s’arrangèrent pas avec le temps, il se procurait de l’argent illégalement et en voulait à la terre entière. Un peu avant le massacre Ronald (fils) travaillait pour son père et devait déposer l’argent de leur société à la banque, il arrangea un « vol » et refusa d’aider la police dans leur enquête. Cela provoqua une dispute entre père et fils.

Le déroulement du meurtre :

C’est un mercredi 13 Novembre 1974 vers 3 h du matin que le massacre débuta, Ronald (le fils) après avoir regardé un film, prend son fusil 35 mm et assassine sa famille durant leurs sommeils.

Le père reçoit 2 balles dans le dos. Entrées par le cou, elles traversent ses reins et sa colonne vertébrale. L’agent de police indique que la victime a essayé de se déplacer vers le haut avant de mourir. Il était vivant de quelques secondes à quelques minutes avant de mourir. Louise reçoit elle aussi 2 balles : une entre et sort par son poignet gauche. La 2ème détruit son poumon, son diaphragme, sa cage thoracique et son foie. Elle se dirige vers la porte et meurt 10 mn après la fusillade..Sa sœur Dawn reçoit elle aussi 2 balles : une entre et sort par son poignet gauche. La 2ème détruit son poumon, son diaphragme, sa cage thoracique et son foie. Elle se dirige vers la porte et meurt 10 minutes après la fusillade.  Ses deux frères reçoivent des tirs à bout portant (moins de 2 pouces). Les balles pénètrent le coeur, les poumons, le diaphragme et le foie de chaque victime. Son autre sœur est réveillée et a le temps de voir la muselière du pistolet avant qu’elle reçoive la balle en pleine tête. La balle est sortie, a frappé le mur et a rebondi par terre. Elle a aussi reçu une balle à bout portant dans le bas de son cou. La balle est sortie par l'oreille gauche.

 

Comment se fait – il que aucun n’ai réagit ?

Les De Feo croyaient très probablement que Ronald (le fils) regardait encore son film, une émission particulièrement violente et remplie de tirs bruyants. Les parents ont été les premiers à être assassinés et les enfants n'avaient aucune raison d'être alarmés puisqu’ils étaient chez eux. Les versions données par Ronald (fils) sont presque toutes différentes c’est pourquoi nous ne saurons s’en doute jamais ce qu’il s’est vraiment passé. La police pense que les voisins n'ont rien entendu car la maison agissait comme un château fort et aurait assourdi le son. De plus leur chien Shaggy aboyait bruyamment pendant tout le temps des meurtres.  

L’histoire de Lutz 

Suite cet épisode sanglant, la grande maison d'Océan Avenue est mise en vente à un prix bon marché, George Lutz, visite la propriété avec sa femme Kathy et ils décident d’acheter la maison malgré son sinistre passée.Le 18 décembre 1975 les Lutz emménagent avec leurs trois enfants. Ils font venir un prêtre et lui demandent de bénir la maison, Lors de la bénédiction, le prêtre prétend avoir entendu une voix forte venue de nulle part lui disant : « Allez vous en !» Mais c’était le début d’événements bizarres. Selon le livre de Jay Anson Amityville, la maison du diable a été remplie d’une puanteur affreuse, la porcelaine de la salle de bain fut tachée d’un dépôt noir résistant à tous détergents et la maison fut envahie de centaines de mouches en plein hiver… Mais aussi un lion en céramique de plus d’un mètre se serait mit à bouger. On retrouva des empreintes de sabots fourchus dans la neige autour de la maison qui menait vers la porte du garage, qui avait été arrachée par une force au-delà de celle d’un être humain. Les Lutz comprirent vite que la maison de rêves était un hantées et habitées par des démons maléfiques. Kathy Lutz fut la première terrorisée, elle avait l’impression que des bras invisibles l’enlaçaient, que des esprits voulaient la posséder. Ensuite des marques rouges douloureuses apparurent sur sa peau«Toute fuite était impossible, écrivait Anson, elle avait l'impression qu'elle allait mourir. » Pendant ce temps, son mari George Lutz vivait lui aussi des événements bizarres. Il entendit une fanfare défiler, à l’intérieur de la maison. Il ne vit rien, mais tous les meubles de la maison étaient rangés sur le coté, comme pour laisser passer le cortège.
De plus la famille Lutz affirment avoir vu plusieurs fois des esprits qui se manifestaient sous plusieurs formes : «immense silhouette vêtue de blanc», «démon cornu» ou encore «cochon diabolique» avec «deux yeux menaçants ». Ce n’est que la nuit ou George Lutz retrouva sa femme qui flottait dans les airs et prit l’apparence d’une vieille femme, qu’ils décidèrent enfin de quitter la maison le 14 janvier 1976. Mais si on croit l’auteur du livre, John G. Jones, le cauchemar ne s’arrêta pas, le diable aurait poursuivi la famille dans ses autres demeures. L’histoire d’Amityville devient alors une source d’inspiration pour de nombreux auteurs de livres d’horreurs, la majorité prétend que ce n’est que pure fiction mais quelque uns affirment raconter la vraie histoire. Malgré le fait que le spécialiste du paranormal continuent à dire que tout était pure invention.

Imagination :

Le docteur Stephen, directeur du Parapsychologie Institut of America, a enquêté sur cette affaire presque vingt ans avant d'écrire en 1995 Thé Amityville Horror Conspiracy (« La conspiration d'Amityville »,). Les conclusions de ces années de recherche aboutissent sur le fait que les faits avaient étés imaginé en grande partie.
Les autres spécialistes du paranormal qui ont étudié la maison du diable n’ont pas réussit à trouver mieux. Le prêtre qui aurait béni la maison ne l’aurait fait que de l’extérieur, de plus tous on ne trouva aucun ouvriers qui auraient travaillés à réparer les dégâts occasionnés par les démons. Et enfin il n’y aurait pas eu de tempête de neige à la date indiquée dans le livre, ce qui rend l’histoire du lion céramique (ces empreintes retrouvés dans la neige) toute à fait impossible.

 

Découverte de la réalité :

Au début les premières relations des événements n’était pas aussi impressionnant, ils ne parlaient que de sentiments et de sensations. Enfin, on découvrit en 1979, que l’avocat de Ronald De Feo (fils) ; William Webber, avait aidé les Lutz à faire une histoire à sensation et prouver ainsi que n’importe qui pouvait tomber sous l’influence de forces surnaturelles. Ainsi il basa sa défense en appel sur « c’est la faute du diable » pour arriver à faire acquitter son client. Cette histoire permit à George Lutz de faire une hypothèque qu’il ne pouvait pas se permettre, il avait donc besoin d’une telle histoire pour se tirer d’affaire.

IV. Les troisièmes propriétaires (après les De Feo) :

La véritable histoire qui s’est passé au 112 Océan Avenue ne sera sans doute jamais dévoilé. Toutefois les Cromarty qui achetèrent la maison après les Lutz affirment que aucuns phénomènes paranormaux ne se sont produits. Ils ont même intenté un procès au Lutz car ils étaient toujours dérangés par des étrangers qui réclamaient une visite guidée. Ils se sont mit d’accord sur un accord à l’amiable (dont on ne connaît pas la somme)

1. Les séances de spiritisme

Malgré les déclarations :

Tout prouve que la maison du diable n’est qu’une énorme supercherie. Mais le cas Amityville, attire toujours la curiosité de nombreux autres enquêteurs du paranormal. Les doutes persistent concernant l’exactitude des faits. Chacun s’est fait une idée personnelle selon ces propres croyances. Les enquêtes et les recherches les plus réputés, importantes sont celles conduites par Stephen Kaplan et d’un autre côté les Warren :

Ed et Lorraine Warren, de la Société pour la recherche psychique de Nouvelle-Angleterre, continuent à dire que le récit des Lutz est vrai. Ils ont enquêtés dans la maison après le départ des Lutz, et ont eux aussi ressenti un sentiment « d’horreur ». Ed Warren dit avoir aperçu des milliers de points lumineux dans la cave et des formes sombres qui ont tentés de le projeter à terre. Loraine Warren, médium avait tenté de rentrer en contact avec les esprits, un membre de l’équipe s’évanouit, deux autres eurent des palpitations et un autre sentit tellement mal qu’ils on du le faire sortir d’urgence de la maison. Pour les Warren, le « mal »  habitait la maison, avant la tuerie de Ronald De Feo (fils), la maison aurait été un asile de fous pour les Amérindiens malades et mourant.  Aucun photos n’a étés publiés, elles ne sont accessibles qu’en assistant à l’une de leurs nombreuses conférences…  Stephen Kaplan un enquêteur du paranormal de New York et ancien directeur de l’Institut de Métapsychologie de l’Amérique, fut contacté par les Lutz pour enquêté sur cette fameuse maison. Il accepta mais précisa clairement que si tout n’était que fiction cela sera dévoilé au public. Quelques jours plus tard les Lutz annulèrent l’enquête. Stephan Kaplan était alors convaincu d’une supercherie. Il fit de nombreuses recherches et eut accès à la maison à mainte reprise et ne trouva aucun indice qui confirmait l’histoire, au contraire il trouva des faits qui contre disaient les dire des Lutz (les empreintes du lion en céramique dans la neige, alors qu’il n’aurait pas neigé…). Et pourtant le public ne le cru pas, tous pensait réellement que la maison était hantée.

2. les livres :

Suite aux séances de spiritisme, George et Kathy Lutz s’associent avec un auteur ; Jay Anson. Ensemble ils écrivent le livre : « The Amityville Horror ». Le livre eut un succès immédiat, puisqu’il racontait une histoire « vraie », racontant en détail les 28 jours ou les Lutz ont vécu dans la maison, parlant de meurtres étranges et des événements paranormaux.
La maison du diable devient connue à travers le monde, dans des articles de presses, dans des livres, dans des films,… Et puisque tous disaient que tout était tiré d’une histoire « vraie » le succès fut immédiat.
Beaucoup de livres ont étés publiés en anglais et la majorité se ressemble beaucoup. Avant l’accès à internet, il était très difficile de trouver la version originale en France. Certains ne sont plus disponibles, d’autres n’ont tout simplement pas été traduits en français. En 2002, le livre:"The Night the DeFeos died", de Ric Osuna est publié, il serait l’un des ouvrages les plus complets et les plus fiables concernant le meurtre de la famille De Feo par le fils aîné, Ronald. Osuna présente dans son livre de nombreuses preuves irréfutables de la non existence de phénomènes paranormaux dans cet assassinat. Bien que la défense de Ronald De Feo (fils) a tenté de le disculper en démontrant que la maison était bel et bien hantée.

Ce qu’on appelle la malédiction des livres :


L’histoire d’Amityville reste de sans fin. Mas il reste toujours quelques mystères…

Jay Anson, l’auteur du livre à succès décède après avoir reçu sa première avance en million de dollars pour son livre suivant. Ed Warren tombe malade et meurt d’une crise cardiaque quelques années après ses enquêtes, de son vivant il à toujours soutenu que la maison était la cause de sa maladie. Stephen Kaplan lui survécu à une crise cardiaque mais décède quelques années plus tard, après la publication de son livre. David Cromarty, le fils des nouveaux propriétaires, meurt lui aussi quelques années après son emménagement. Il utilisait la chambre qui avait appartenu à Ronald De Feo (fils). De nouveau, pour certains ces morts ne sont que pures coïncidences tandis que d’autres continuent toujours à affirmer que la maison possédait toutes les personnes qui cherchaient trop sur le sujet

 

3. Les films :

Il existe de nos jours neuf films traitant le sujet d’Amityville.

La version la plus connue étant "Amityville la Maison du Diable" ("The Amityville Horror" en version originale) sorti en 1979. Qui reprend les grandes lignes de la « vraie » histoire. Mais même en comparant avec les « vrai » faits il y a de nombreuses différences. Par exemple les De Feo sont assassinés dans des positions différentes, Ce n’est pas du sang qui coule du mur mais une sorte de liquide glaireux vert, on ne voit aucun lion en céramique s’animer, le prêtre devient aveugle et malmené par les forces démoniaques et bien d’autres différences encore. Tous les autres films sur Amityville ne sont que de vulgaires suites, à chaque nouveau film on s’éloigne un peu plus du sujet d’origine.

Voici la liste des films sortis sur Amityville, dans l’ordre :

"The Amityville Horror" (1979)

"Amityville II: The Possession" (1982)

"Amityville 3-D" aussi appelé "Amityville III: The Demon"(1983).

"Amityville " : The Evil Escapes" connu aussi sous le nom de "The Amityville Horror: The Evil Escapes, Part 4" ou encore "Amityville IV: The Evil Escapes" (1989)

"The Amityville Curse" (1990)

"Amityville 1992: It's About Time" (1992)

"Amityville: A New Generation" (1993)

"Amityville: Dollhouse" connu aussi sous le nom de "Amityville Dollhouse: Evil Never Dies" (1996)

"The Amityville Horror" (Remake de 2005)

Durant le tournage (de ‘The Amityville Horror’):

 
Il y a eu des accidents de tournage troublants...
D'étranges événements se produisirent pendant le tournage d'Amityville. Le film prend alors des allures très inquiétantes. L’acteur principale du film, Ryan Reynolds racontait que les anciennes maisons sont toujours associées aux maisons hantées, cela fait parti du folklore. Mais des phénomènes étranges se sont produits ; des lumières se sont allumés et éteintes plusieurs fois au milieu de la nuit sans raison, les guetteurs n’ont jamais remarqué la moindre présence humaine. L’actrice Melissa George aurait aperçus que des objets disparaissaient ou tombait sans que personnes n’y touche…

4. Légendes urbaines 

 

Il existe des centaines d’anecdotes des plus diverses aux plus farfelues sur Amityville en voici quelque unes :

« Madame Riley propriétaire avant les De Feo, aurait dit durant sa dernière nuit dans la maison : "Si elle ne m’aura pas ce soir, elle ne m’aura jamais". Le père De Feo aurait fait exorciser son fils Ronald De Feo (fils), qui adorait Satan juste avant les meurtres. Tous les habitants qui ont suivit les Lutz auraient été satanistes, ce qui les protégeait contre les esprits malfaisants. Durant une soirée chez les Cromarty (la troisième famille), l’un des invités a demandé ce qu’ils pensaient du livre de Jay Anson. Une fenêtre au premier étage se serait fermée toute seule, la maison manifestant ainsi son mécontentement Une équipe de télévision aurait eu des problèmes techniques et touché par des maladies. En 1997, un homme qui vivant dans la maison aurait tenté d’assassiner son épouse. Il dit ne se souvenir de rien, juste avoir aperçu un spectre. Une famille aurait construit la réplique exacte de la « maison du diable » et eux aussi vivraient des phénomènes paranormaux. Une maman accuse des démons après avoir tué son enfant à Amityville. Une personne serait tombée dans le coma pendant deux mois simplement en touchant la poignée de la porte du 112 Ocean Avenue.Toutes personnes désirant acheter cette maison se verrait obligée de signer un contrat qui l’obligerait à ne jamais parler d’aucun phénomène paranormal, survenu dans la maison. »

(Provient du site : http://javarome.free.fr/Fantomes/Amityville.html)

Faits amplifiés, déplacés, reconstruit ?

Les faits ont étés exagérés, Ronald De Feo à basé sa défense sur ces événements dit paranormaux. Au début les Lutz ne ressentaient que des sentiments et des sensations. Toute l’histoire a été inventée dans le but d’enrichir la famille Lutz qui avait besoin d’argent.

Sources :

http://paranormal67.skyrock.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_d'Amityville

http://fr.wikipedia.org/wiki/Amityville%2C_la_maison_du_diable

http://www.horreur.com/dossier.php?iddos=12

http://www.artezia.net/sk/Ronald-DeFeo/Ronald-DeFeo.htm

http://javarome.free.fr/Fantomes/Amityville.html

http://membres.lycos.fr/morbide666/films/amityville.htm

http://nikkita.centerblog.net/1634073-Amytiville-La-Maison-Du-Diable

http://www.dark-stories.com/amithyville_la_maison_du_diable.htm

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site