Rayonnement et effet de serre.

Rayonnement et effet de serre.

Le mécanisme de l’effet de serre :

Lorsque les rayons solaires atteignent l’atmosphère terrestre, une partie est directement réfléchie par l’air, les nuages et la surface de la terre, c’est l’albédo.

Les rayons incidents qui n’ont pas été réfléchis vers l’espace sont absorbés dans l’atmosphère par les gaz à effet de serre (20%) et à la surface terrestre (50%).

Cette partie du rayonnement absorbée par la terre lui apporte de la chaleur, qu’elle restitue à son tour en direction de l’atmosphère sous forme de rayons infrarouges. Ils sont absorbés en partie par les gaz à l’effet de serre, en plus de l’énergie reçue directement du soleil.

3eme temps > cette chaleur est réémise dans toutes les directions.

C’est ce rayonnement qui retourne vers la terre qui crée l’effet de serre, il est à l’origine d’un apport supplémentaire de chaleur à la surface terrestre. Sans ce phénomène, la température moyenne sur terre chuterait à -18°.

Les gaz à effet de serre (GES) :

Les principaux gaz à effet de serre sont:

la vapeur d’eau (55%).

Dioxyde de carbone (39%).

Ozone (2%).

Méthane (2%).

Oxyde nitreux (2%).

L’activité humaine :

La concentration de méthane a doublé depuis la révolution industrielle. Cette augmentation est due en particulier à l’élevage intensif. L’ozone est fourni en grande quantité par l’activité industrielle humaine. Les CFC encore largement utilisés, détruisent l’ozone un double phénomène.Une accumulation d’ozone dans la troposphère au dessus des régions industrielles. Une destruction de l’ozone dans la stratosphère au dessus des pôles.

Conséquences pour l’environnement :

Augmentation mécanique du volume d’eau de mer par dilatation des fontes des glaciers, qui engloutiraient une partie des terres, mettrait en danger de nombreuses espèces et pourrait être à l’origine de la disparition du premier ‘poumon’ de la terre. L’augmentation de la pluviométrie ou la modification des courants marins pourrait être désastreux. + d’autres conséquences è changement climatique.

Augmentation de 1.5°C à 6°C pour le siècle à venir. Un arrêt total des rejets de carbone n’empêcherait cependant pas la température moyenne de la planète de continuer à augmenter pendant plusieurs dizaines voire centaines d’années. Les GES disparaissent de l’atmosphère que très lentement.

L’histoire de la terre montre qu’il y a déjà eu dans le passé des périodes ou il a fait bien plus chaud et plus froid et qu’à chaque fois la nature a trouvé les réponses appropriées. D’autres répondent a ces mêmes arguments que cela s’était étendu sur des millénaires alors que la ca se produirait sur un siècle ou 2, ce qui pourrait être trop rapide pour que la nature puisse s’adapter.

Le protocole de Kyoto :

Pour réaliser l’objectif ultimes de la Convention des Nations Unies sur le changement climatique, a savoir limiter les concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre.

Le plus grand désert :

Le désert du Sahara.

Comment un désert se forme t'il ?:

L’air chauffé intensément et rempli de vapeur d’eau est très léger. Il subit un mouvement ascendant.

En surface règne alors un régime permanent de basses pressions. Venant du nord et du sud de l’équateur, l’air dans sa montée se refroidit et la vapeur d’eau se condense en formant des nuages donnant des pluies dites convection. En altitude, l’air équatorial devenu froid et lourd diverge vers les tropiques. Les nuages se déchargent peu à peu de leur humidité, les précipitations se font moins denses plus on va vers les tropiques.

Au niveau des tropiques :

En, altitude équatorial rencontre l’air d’origine tempéré, ils s’obligent mutuellement à se rabattre vers le sol. Ce mélange d’air s’échauffe fortement suite à la compression des molécules d’air. Les nuages restants se dissipent à cause de l’évaporation. En surface règnent alors des hautes pressions et la sécheresse sévit, c’est le désert.

Qu’est ce que la désertification :

La désertification désigne la dégradation des terres dans les régions sèches dont les précipitations sont inférieures à 600mm. Climat aride et utilisation mal approprié de l’homme.

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site