Skyjack(3eme partie)

When our brothers are free, you will be free. We think this will take one or two hours, but not very long. As you know, the Prime Minister of this country is only a woman. She will do what we say. So do not worry. Just sit very still and wait a little while. Goodnight.’Quand nos frères seront libres, vous serez libres. Nous pensons que ceci prendra une ou deux heures, mais pas très longtemps. Comme vous le savez, le premier ministre de ce pays n’est  qu’une femme. Elle fera ce que nous disons. Ainsi ne vous inquiétez pas. Restez juste calmes reposer vous et patientez un peut bonne nuit

 Carl kijjed at Harald. ‘Oh dear,’ he whispered. ‘I think we’re in trouble, my young friend. Big trouble.’ Harald agreed. ‘We certainly are. The Government won’t set those two men free. They tried to put a bomb on a plane last year, didn’t they, sir? They’re in prison for thirty years!’Carl se penchât vers Harald. ’OH cher,' chuchotât il. `Je pense que nous avons des ennuis, mon jeune ami. De grand ennui.' Harald confirmât. `Nous le sommes certainement. Le gouvernement ne libérera pas ces deux hommes. Ils ont essayé de placer une bombe dans un avion l’année passer, n’est ce pas, monsieur ? Ils sont en prison pour trente ans!'

I know,’ Carl whispered. ‘No one could set them free. So what about us?’ ‘What about you, you mean,’ whispered Harald. ‘I’m not important. Look, sir, you’d better give me your passport.’ ‘What? Why?’‘Je sais,’ chuchota Carl. `Personne ne peut les libérer. Ainsi et nous ?' `Et vous, qu’est ce que vous en pensez,'chuchota Harald. `Je ne suis pas important. Écoutez, monsieur, vous devriez me donner votre passeport. 'Quoi ? Pourquoi?'

Ssh! Harald put his hand on the older man’s arm and stopped talking. Carl looked up and saw the young air hostess staring at them. Her machine gun was pointing at them too. He stopped talking and looking out of the window.Ssh ! Harald mit sa main sur le bras du vielle l'homme et a cessé de parler. Carl rechercha des yeux et a vu la jeune hôtesse qui les regardait fixement. Sa mitrailleuse se dirigeait vers eux aussi. Il cessa de parler et regarda dehors.

 After a few minutes she stopped watching them. ‘Give me the passport, sir! Harald whispered, very quietky. Very slowly and carefully, Carl took it out of his pocket and gave it to him. There was still some coffee in Carl’s cup. Very carefully, Harald put the passport on his tray and pouredAprès quelques minutes elle cessât de les observer. ` Donnez le passeport, monsieur!’ Chuchota Harald, tranquillement. Très lentement et soigneusement, Carl  le sortis de sa poche et le lui donna. Il restait du café dans la tasse de Carl. Très soigneusement, Harald mit le passeport sur le plateau et versa le café dessus.

 -P11-

 When the passport was very wet, he tore it slowly into little pieces. He was a strong young man and because the passport was met, it did not make a sound. Then, one by one, he put the pieces of wet paper into his mouth and ate them. In ten minutes, the passport had disappearedQuand le passeport fut bien trempé, il le déchira lentement en petits morceaux. C’était un jeune homme fort et parce que le passeport a été trempé, il n'a pas fait un bruit. Puis, un par un, il avala les morceau de papier. En dix minutes, le passeport avait disparu.

  ‘I don’t understand,’ whispered Carl. ‘Why did you do that?’ ‘You’ll see,’ whispered Harald. ‘But when they ask questions, let me answer, sir. OK? You say nothing.’ ‘OK.’ Carl looked away, out of the window. A large black car was just drinving up to the airport building.‘Je ne comprend pas,' chuchota Carl. `Pourquoi vous faites cela ?' ` Vous allez voir,' chuchota Harald. `Mais quand ils poserons  des questions, laissez moi répondre, monsieur. OK ? Vous ne dites rien.' OK.' Carl regardait loin, hors de la fenêtre. Une grande voiture noire était conduite jusqu'au bâtiment de l'aéroport.

  The black car stopped outside the airport building and a police officer opened the door. Helen Sandberg gat out and went quickly inside. Upstairs, in the control room, the Chief of Airport Police, Inspector Holm, was waiting with a soldier. Helen’s secretary, Michael, was there too.La voiture noire s'est arrêtée devant le  bâtiment et un agent de police a ouvert la porte. Helen Sandberg sorti  et entra rapidement à l'intérieur. En haut, dans la salle de commande, le chef de la police de l’aéroport, l’inspecteur Holm, attendait avec un soldat. Le secrétaire d’Helen, Michael, était aussi la.

  ‘Good evening, Prime Minister,’ said Inspector Holm. ‘This is Colonel Carter, of the Special Commando Section.’ ‘Good evening, Colonel.’ Helen, shool hands with the soldier and looked at him. He was a thin, tough – looking man, about forty years old, with a brown face. His hand.Bonsoir, premier ministre,' dit l'inspecteur Holm. `Voici le colonel Carter, de la section spéciale de commando.' ‘Bonsoir, colonel.' Helen, serra la mains du soldat et le regarda. Il était mince, regard dur, environ quarante ans, avec un visage brun. Sa main Était dure et forte.  

 -P13-

  ‘I hope you know your job,’ she thought. ‘I may need you.’ She looked  out of the window. There was a large plane on the tarmac about two hundred metres away. All its lights were on. ‘Is that the plane?’ she asked.‘J’espère que vous connaissez votre travail,' pensât elle. ‘Je peux avoir besoin de vous.' Elle regardât par la fenêtre. Il y avait un grand avion sur le macadam environ deux cents mètres plus loin. Toutes ses lumières étaient allumées. ‘C`est l'avion ?'Demandât elle. 

‘That’s it, Prime Minister.’ ‘Right, give me the facts. How many people are on it?’ Inspector Holm answered. ‘One hundred and eight passengers, five crew.’ ‘What nationilties are they?’ ‘There are twenty-nine Americans, fifteen British, two Brazilians, two Indians, and one Chinese. The others are from this country.’`Oui c’est lui, premier ministre.' `Ok  donné moi les faits. Combien de personnes il y’as a bord ?' l’Inspecteur Holm répondit. `Cent huit passager, cinq membres  d'équipage.' `De quelles nationalités?'`Vingt neuf Américains, quinze Anglais, deux Brésiliens, deux Indiens, et un Chinois. Les autres sont de ce pays.'

 ‘I see. There are a lot of Americans and Bristish, then,’ said Helen quietly. ‘That means trouble.’ ‘Yes, Prime Minister ,’ answered Michael. ‘I’m afraid their Ambassadors are on their way here now.’Helen smiled at him quickly. He was a good secretary; he usually knew what she was thinking. Both the American Ambassadors and the British Ambassador were difficult people.`Je  vois. qu’il y a beaucoup d'Américains et anglais' dit Helen tranquillement. `Qui signifie l'ennui.' `Oui, premier ministre,' a répondu Michael. `J'ai peur que leurs ambassadeurs soient sur le chemin pour venir ici, maintenant. ' Helen  lui souri rapidement. C’était un bon secrétaire; il a toujours su ce qu'elle pensait. Les ambassadrices américaines et les ambassadrices britanniques étaient des personnes difficiles.

  She turned back to Inspector Holm. ‘Tell me about the hijackers. What do they want?’‘We don’t know how many hijackers there is, Prime Minister. But they have guns, we know that. They say they are from the people’s Liberation Army. And they want three things.’ Inspector Holm paused and looked down at her. He was a very tall man and he looked veryElle ce retourna de nouveau vers l'inspecteur Holm.  `Parlez moi des pirates de l'air. Que veulent-ils ?' `Nous ne connaissons pas leur nombres, premier ministre. Mais ils ont des pistolets, nous savons cela. Ils disent qu'ils sont de l'armée de la libération des peuples. Et ils veulent trois choses.' L'inspecteur Holm fit une pause et regarda vers elle. C’était un homme très grand l’air Important dans cet uniforme

  -P14-

 Helen didn’t like him much. ‘Yes, well. What  three things?’ she asked quickly. ‘Firstly, they say we must set free their two brothers from prison. You remember, Prime Minister – two men tried to put a bomb on a plane last year. They are in prison near here.’Helen ne l'aimait pas beaucoup. `Oui, bien. C’est quoi les trois choses ?' demandât elle rapidement. `Premièrement, ils disent que nous devons libérer leurs deux frères. Vous vous rappelez, premier ministre - deux hommes jugés pour avoir poser une bombe sur un avion l'année dernière. Ils sont en prison près d'ici.'

  I remember,’ Helen answered softly. ‘They’re in prison for thirty years, aren’t they?’ ‘I think so. Something like that.’ The man paued. ‘Secondly, they say we must  refuel the plane because they want to fly to another country. Thirdly, they say we must put this in all our newspapers. It says they are fighting for freedom for their people. `Je me rappelle,' répondu Helen doucement. `Ils sont en prison pour trente ans, n’es pas ?' `Je pense. Quelque chose comme ça.’ L'homme fit une pause. `Deuxièmement, ils disent que nous devons réapprovisionner en combustible l'avion parce qu'ils veulent voler vers un autre pays. Troisièmement, ils disent que nous devons mettre ceci dans tous nos journaux. Y indiquer qu'ils combattent pour la liberté de leur peuple.

 He gave her a sheet of paper. Helen put it on the table. She did not read it. ‘And what about the  passengers?’ She asked. ‘When will the hijakers set them free?’ ‘They say they will set most of the passengers free when their brothers are on the plane. But they want ten passengers to fly away with them. They will set them free when they arrive.’ Il lui donna une feuille de papier. Helen l'a mis sur la table. Elle ne l'a pas lue. `Et les passagers ?' demandât elle. `Quand les pirates les libéreront ?' `Ils disent qu'ils libéreront la plupart des passagers quand leurs frères seront à bord. Mais ils veulent que dix passagers restent avec eux. Ils les libéreront quand ils arriveront.'

  ‘I see.’ ‘There’s one other thing, Prime Ministe,’ Colonel Carter spoke for the first time. His voice was very quiet, almost gentle. ‘They say we must bring the prisoners to the airport in two hours. If not, they will kill a passenger. They said this one hour ago.’ ‘So we have one hour left?’`Je vois.' `Il y a une autre chose, premier Ministre,' dit le colonel Carter pour la première fois. Sa voix était très tranquille, presque douce. `Ils disent que nous devons apporter les prisonniers à l'aéroport dans deux heures. Sinon, ils tueront un passager. Ils ont dit ça il y a une heure.'  `Ainsi nous avons une heure devant nous?'

  -P15-

  That’s right, Prime Minister. Just one hour. Then they will kill the first passenger.’ ‘I see.’ Helen walked slowly to the window and stared out at the plane. It was still raining and a strong wind was blowing. She turned round. ‘Thank you, gentlemen. I will have to talk to them.Oui c’est ça premier ministre. Juste une heure. Après ils tueront le premier passager.’ '`Je vois.' Helen marcha lentement vers la fenêtre et regarda fixement l'avion dehors. Il pleuvait toujours et un vent fort soufflait. Elle tourna en rond. ` Je vous remercie, messieurs. Je devrai leur parler.

  But first I need a few minutes to think. Colonel Carter, Inspector, please go to the other room. Tell the hijackers I will talk to them in five minutes. Michael, stay here.’ ‘But… yes, madam.’ Inspector Holm looked unhappy, but he went out, slowly, with the Colonel. Michael sat quietly, looking at her. Mais d'abord j'ai besoin de quelques minutes pour réfléchir. Colonel Carter, inspecteur, veuillez aller dans l'autre salle. Dire aux pirates de l'air que je leur parlerai dans cinq minutes. Michael, reste ici.' `Mais… oui, Madame. ' L'inspecteur Holm n’a pas aimé, mais il est sorti, lentement, avec le colonel. Michael s'est assis tranquillement, la regardant.

  He knew what she was thinking. ‘Have you got the passenger list, Michael?’ ‘Yes, Prime Minister. Here you are.’ She picked up the list of names and looked at it carefully. ‘Oh my God!’ His name was near the beginning. Il savait ce qu'elle pensait. `Vous avez obtenu la liste des passagers, Michael ?' `Oui, premier ministre. La voici.' Elle prit la liste de noms et l'a regardée soigneusement. `OH mon Dieu !' Son nom était près du commencement.

  She dropped the list, sat down at the table, and ran her hands through her hair. For a long minute she said nothing. Then she looked up. ‘This is going to be very difficult, isn’t it, Michael?’ Elle laissa tomber la liste, s'est assise à la table, et passât ses mains dans ses cheveux. Pendant une longue minute elle ne dit rien. Alors elle releva la tête. `Ça va être très difficile, n'est pas, Michael?'

  ‘I’m afraid so, Prime Minister. Very difficult indeed.’ Helen stood up and walked to the window, thinking hard. Outside in the rain, the American Ambassador’s car stopped by the door.J'ai peur, premier ministre. Très difficile en effet.' Helen s'est levé et marcha vers la fenêtre, pensant dur. L'extérieur sous la pluie, la voiture de l'ambassadeur américain s'est arrêté prés de la porte.

  -P16-

 Carl looked through the window and watched the cars arrive at the airport building. There were a lot of cars now and a lot of lights in the building. Inside the plane it was hot and quiet. There was nothing to do. He remembered other times when he had been in a plane at night with his wife and daughter. Carl regardât par la fenêtre et observât les voitures arriver au bâtiment de l’aéroport. Il y avait beaucoup de voitures maintenant et beaucoup de lumières dans le bâtiment. À l'intérieur de l'avion il faisait chaud et tranquille. Il n'y avait rien à faire. Il s'est rappelé les autres fois où il avait été dans un avion la nuit avec son épouse et sa fille.

  That had been fun because they were excited and going on holiday. His daughter had always asked lots of questions in the plane. Now no one said anything at all. Carl sat, and thought, and felt his face becoming wet with sweat.Sa avait été amusant et passionnant parce qu'ils partaient en vacances. Sa fille avait toujours posé un bon nombre de questions dans l'avion. Maintenant personne ne demandait rien du tout. Carl s'est assis, et pensait, et a senti son visage devenir humide avec la sueur.

  ‘Your passports, please!’ ‘What? He turned suddenly. One of the hijackers, a young man in black shirt, was just behind them. He had a bag in his hand and he was taking everyone’s passports and putting them in it.`Vos passeports, s'il vous plaît!' ` Quoi ? Il ce  retournât soudainement. Un des pirates de l'air, un jeune homme en chemise noire, était juste derrière eux. Il avait un sac dans sa main et il prenait à chacun sons passeport et le mettait dedans.

  ‘Why…?’ ‘Be quiet!’ Harald whispered. ‘Let me talk, sir. Remember?’ ‘Your passports, please.’ The young man stood by their seats. ‘Here you are.’ Harald gave the man his passport. ‘Thank you. And his?’ ‘He has no passport. I am police officer and he is my prisoner. I am taking him to prison in my country.’`Pourquoi… ?' `Soyez tranquille !' chuchotât Harald. ` Laissez moi parler, monsieur. Rappelez vous ?' `Vos passeports, s’il vous plaît.' Le jeune homme se tenait prêt de leurs sièges. `Les voicis.' Harald donnât à l'homme son passeport.  `Je vous remercie. Le sien ?' `Il n'a aucun passeport. Je suis agent de police et il est mon prisonnier. Je le ramène en prison dans mon pays.’  

 -P18-

  ‘I see.’ The young man looked at them both in surprise. ‘Stand up, you!’ Carl stoop up and the young man searched his pockets, but he found nothing. He told Carl to sit down, then he opened Harald’s passport and looked inside. ‘Police pig!’ `Je vois.' Le jeune homme les regarda tous les deux avec surprise. `Vous levez, vous !' Carl se levât et le jeune homme fouillât ses poches, mais il ne trouva rien. Il dit à Carl de s'asseoir, puis il a ouvert le passeport de Harald et a regardé à l'intérieur. Porc de police `!' dit il.

  ‘Now you are our prisoner!’ Then he hit Harald in the face, looked at Carl, and laughed. ‘And perharps we will set him free!’ Harald said nothing. The hijacker was about the same age as him, but not so big.`Maintenant vous êtes notre prisonnier !' puis il frappât Harald au visage, regardât Carl, et rit. `Et peut être nous le libérerons !' Harald ne dit rien. Le pirate de l'air avait à peu près sons âge, mais pas aussi grand.

  The young hijacker laughed again and moved on to the next seat. ‘Thank you, Harald,’ Carl whispered, when the man was at the front of the plane. ‘That was very brave. But I won’t let you die for me, you know.’Le jeune pirate de l'air rit encore et passât au prochain siège. ` Je vous remercie, Harald,' chuchotât Carl, quand l'homme était à l'avant de l'avion. `C’était très brave. Mais je ne vous laisserai pas mourir pour moi, vous savez.'

  ‘Be quiet, sir! Something’s happening!’ Harald whispered back. Carl looked up. Another hijacker was standing in the door of the Captain’s cabin. He was talking to the other two. He was a big strong man, with a black beard. `Soyez tranquille, monsieur ! Quelque chose se produisit !' chuchota Harald. Carl recherchait. Un autre pirate de l'air se tenait dans la porte de la cabine du capitaine. Il parlait aux deux autres. C’était un grand homme fort, avec une barbe noire.

  He looked angry and waved his arms. Carl listened carefully. He could hear one or two words, but not many. ‘…nothing! Nothing at all! … stupid woman! … she needs time, she says …’ All the hijackers were angry now. They looked at the passports and then started to walk down the aisle, pointing their guns at the passengers. Harald sat very still in his  Il semblait fâché et ondulé ses bras. Carl écoutait soigneusement. Il pourrait entendre un ou deux mots, mais pas beaucoup. `… rien ! Rien du tout ! … stupide femme ! … elle a besoin de temps, elle dit…' Tous les pirates de l'air étaient fâchés maintenant. Ils regardaient les passeports et puis  ont commencé à descendre le bas-côté, dirigeant leurs pistolets vers les passagers. Harald s'asseyait toujours dans le sien.

  -P19-

 ‘Don’t look at them, Carl,’ he whispered. ‘Sit very still and don’t look at them.’ Suddenly the big hijacker pulled a passenger out of his seat. The passenger was a short fat man in a grey suit. He shouted angrily in a voice that sounded American, but the hijacker hit him and then pushed him to the front of the plane with his machine gun. ‘Ne les regarde pas, Carl,' chuchotât il. `Restez calme  et ne les regardez pas. ' Soudainement le grand pirate de l'air tirât un passager hors de son siège. Le passager était un gros homme court dans un costume gris. Il criait en colère avec une voix avec l’accent américain, mais le pirate de l'air le frappât et puis le poussât vers l'avant de l'avion avec sa mitrailleuse.

  ‘Turn towards the door!’ he shouted. ‘Put your hands on the door! Above your head! Higher! That’s it!’ The air hostess pointed her gun at the American’s back. The hijacker in the black in the black shirt stood at the front of the plane and pointed his gun at the passengers.‘Tournez vers la porte !' criât il. `Mettez vos mains sur la porte ! Au-dessus de votre tête ! Plus haut ! C'est ça !' L'hôtesse dirigeât son pistolet vers le dos de l'Américain. Le pirate de l'air dans le noir avec ça chemise noire ce tenait à l'avant de l'avion et dirigeait son pistolet vers les passagers.

  ‘Don’t move!’ he shouted. ‘Stay in your seats and don’t look back!’ Then the big bearded hijacker went back into the Captain’s cabin.  The bell rang. The hijacker’s voice spoke. `Ne bouge pas !' criât il. ` Restez assis dans vos sièges et ne regardez pas en arrière !' Alors le grand pirate de l'air barbu est allé de nouveau dans la cabine du capitaine. La cloche a sonné. La voix du pirate de l'air dit.

  ‘Passengers! Listen to me! You know we are here to set our brothers free. I have spoken to the Prime Minister of this country. I told her she must bring our brothers here by two o’clock. That is plenty of time because the prison is only ten kilometres from here.‘Passagers ! Écoutez moi ! Vous savez que nous sommes ici pour libérer nos frères. J'ai parlé au premier ministre de ce pays. Je lui ai dit qu'elle doit ramener nos frères ici dans deux heurs. C'est assez de temps parce que la prison est seulement dix kilomètres d'ici.

  She says she needs more time, but we know she is lying. We have no time. The passenger at the front of the plane is an American spy who lives in our country. All Americans who live in our country are spies. If our brothers are not here at two o’clock, he will die. If you try to help him, you will die too.’Elle dit qu’elle a besoin de plus de temps, mais nous savons qu'elle ment. Nous n'avons pas de temps. Le passager à l'avant de l'avion est un espion américain qui vit dans notre pays. Tous les Américains qui vivent dans notre pays sont des espions. Si nos frères ne sont pas ici à deux heures, il mourra. Si vous essayez de l'aider, vous mourrez aussi.'

  ‘Jésus,’ Carl said quietly. He looked at his watch. The time was 1.50 a.m. He looked out of the window across‘Jésus,' dit Carl tranquillement. Il regardât sa montre. L’heure était 1.50 du matin. Il regardât à travers la fenêtre

  -P20-

8 votes. Moyenne 2.88 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×