Skyjack(5eme partie)

Both military men and their countries were much bigger than hers. They wanted military bases for their soldiers in her country and she did not want them. ‘So, gentlemen, what can I do for you?’ The American spoke firts. ‘Well, ma’am, an American passenger is dead..’ Les deux hommes militaires et leurs pays étaient beaucoup plus grands que le sien. Ils voulaient des bases militaires dans son pays et elle ne le voulait pas. ‘Messieurs, que-ce que je peux faire pour vous?’ La voix de l’Américain. ‘Bien, madame, un passager américain est mort…’

 ‘Yes, I know. I am very sorry about that. I hope no more will die.’ ‘I hope so too, ma’am. There are twenty – eight US passengers on that plane and my Governement wants them all alive,’ Helen answered quietly. But the Ambassador did not listen.‘Oui, je sais. Je suis très désolé à ce sujet. J'espère n y’auras plus de mort.' ‘Je l’espère  tellement aussi, madame. Il y a vingt-huit passagers des USA sur cet avion et mon Gouvernement les veut tous vivant,' Helen répondit tranquillement. Mais l'ambassadeur n'a pas écouté.

  ‘So the US Government is going to help you, ma’am. We have fifty US Marines at the US Embassy, and they can be here in one hour from now. Then they’ll just take that goddam plane apart.’`Ainsi le gouvernement des USA va vous aider, Madame. Nous avons cinquante soldats marins à l'ambassade, et ils peuvent être ici en une heure dès maintenant. Alors il démonteront ce sacré avion.'

  The Scotsman smiled. ‘Excuse me, Ambassador, but perhaps one hour from now will be too late. One man is already dead. But, er ... perhaps you don’t know this, Prime Minister, but this week six SAS soldiers are visiting the British Embassy, and they’re waiting outside in my car now.’Le Scots Man sourit. 'Excusez moi, ambassadeur, mais peut-être dans  une heure ça sera trop tard. Un homme est déjà mort. Mais, heu… peut-être vous ne savez pas ceci, premier ministre, mais cette semaine six soldats de la SAS visitent l'ambassade britannique, et ils attendent dehors dans ma voiture maintenant.’

  These men know a lot about hijacks, your own soldiers, Prime Minister. They know exactly what to do. So...’Ces hommes connaissent beaucoup des détournements, que vos propres soldats, premier ministre. Ils savent exactement quoi faire. Ainsi…'  

 -P31-

 ‘Now just a moment!’ The American interrupted. ‘The US Marines are...’ ‘Gentlement!’ Helen’s clear, hard voice stopped them. ‘There’s no time to argue. Firstly, I didn’t know about the SAS soldiers in the British Embassy, and I am very surprised about it Very surprised indeed, Ambassador.Maintenant juste un moment!' L'américain l’interrompait. `Les soldats des marines  sont…' `Gentleman!' Helen, d’une voix dure et claire les arrêta. `Là n'est pas le moment  de discuter. Premièrement, je ne savais pas pour  les soldats de la SAS dans l'ambassade britannique, et je suis étonné à ce sujet très étonné en effet, ambassadeur.

  Secondly, I do not think it is a good idea to attack a plane with hunded and seven passenger in it, and ‘take it apart’ as you say. I want these people to live, not die. So I thank you for your ideas, but remember that this small country is ours, not yours. We will manage this problem in our own way, with our own people, thank you very much. Now you must excuse me, I am busy.’Deuxièmement, je ne pense pas que c'est une bonne idée d'attaquer un avion avec cent sept passagers à son bord, et le prendre d’assaut comme vous dites. Je veux que ces personnes vivent, ne meurent pas. Ainsi je vous remercie pour vos idées, mais rappelez vous que ce petit pays est à nous, pas le vôtre. Nous réglerons ce problème de notre propre manière, avec nos propres personnes, merci beaucoup. Maintenant vous devez m'excuser, je suis occupée.'

  At the door, the Scotsman turned back. ‘Prime Minister, I know you want to save live,’ he said. ‘I understand that. But these hijackers must not go free. My Government does not want that. No Government in the world wants that.’À la porte, le Scots Man c’est retourné. Premier ministre, `je sais que vous voulez sauver des vies,' dit il. `Je comprennent cela. Mais ces pirates de l'air ne doivent pas s’en sortirent. Mon gouvernement ne veut pas cela. Aucun gouvernement dans le monde ne veut cela.'

  ‘I know that, Ambassador,’ Helen answered quietly. ‘I know that very well.’ As they went out, the phone rang. Michael picket it up. Helen sat down at the table and watched him. His face was very serious. He wrote on a piece of paper and then put the phone down. For a moment, he did not look at her. ‘What is it Michael? Tell me.’ ‘It was a radio message from the plane Prime Minister.’`Je  sais cela, ambassadeur,' répondit Helen tranquillement. `Je sais  très bien cela.' Pendant qu'ils sortaient, le téléphone sonnât. Michael décrochât. Helen s'est assis à la table et l'observait. Son visage était très sérieux. Il écrit sur un morceau de papier puis raccrochât. Pendant un moment, il ne l'a pas regardée. `Que ce que c’est Michael? Dit moi. ' `C'était un message radio de l'avion premier ministre.'  

 -P32-

 ‘Well? What did they say? Didn’t they want to talk to me?’ ‘No, Prime Minister. Just the message. It says: ‘We love our brothers. We hope the Prime Minister loves her husband. He is on the plane, just behind the door.’‘Puis? Qu'ont-ils dit? Ils n'ont pas voulu me parler?' ‘Non, premier ministre. Juste le message. Ils disent : `Nous aimons nos frères. Nous espérons que le premier ministre aime son mari. Il est sur l'avion, juste derrière la porte.'

  For a long moment she stared at Michael, but she did no speak. A picture of the American passenger appeared in her head. She saw him jumping out of the door and the firl shooting him. Shooting him for ten, maybe fifteen long seconds.Pendant un long moment elle regardait fixement Michael, mais ne disait rien. Une image du passager américain est apparue dans sa tête. Elle l'a vu sauter de la porte la  fille lui  tirant dessus. Tirant dix, peut-être quinze longues secondes.

  ‘I’m soory, Prime Minister,’ said Michael softly. ‘What? Yes, so am I. I thought perhaps... perhaps the hijackers didn’t know Carl was my husband. But now they do know.’ She ran her hand through her hair and then looked at her watch. But her hand was shaking so much that she could not tell the time.`Je suis désolé, premier ministre,' dit Michael doucement. ` Quoi ? Oui, moi aussi. J'ai pensé peut-être… peut-être les pirates de l'air n'ont pas su que Carl était mon mari. Mais maintenant ils savent.' Elle a couru sa main dans ses cheveux puis regarda sa montre. Mais sa main tremblait tellement qu'elle ne pouvait pas dire l’heure.

  The phone rang again. Michael picked it up. ‘Colonel Carter is outside, Prime Minister.’ He watched her, waiting for an answer. ‘I’ll tell him to wait, shall I?’ She put her hands flat o te table and stoop up. ‘Yes. Yes, Michael. Tell him to wait two minutes, that’s all.’ She walked to the window and stared out the plane. Le téléphone sonnât encore. Michael le pris. ‘Colonel Carter est dehors, premier ministre.' Il l'observait, attendant une réponse. `Je lui dis d’attendre, devrai-je?’ Elle  mis ses mains à plat sur la table et se levât. `Oui. Oui, Michael. Dit lui  d'attendre deux minutes, c’est tout.' Elle marchât à la fenêtre et regardât fixement l'avion dehors.

  She pressed her forehead against the cool glass and for two minutes she did not move.Then she turned round and smiled at Michael. ‘Let’s just hope Colonel Carter’s plan is a good one, shall we? Show him in.’Elle serrât son front contre le verre frais et pendant deux minutes elle ne s'est pas déplacée. Elle tournait en rond et souri à Michael. `Espérons juste que le plan du colonel Carter est bon, non? Demande Lui d’entrer.’

  -P33-

 In the plane, Carl and Harald sat on the floor by the door. They were handcuffed together with Harald’s handcuffs. The girl hijacker stood watching them with her gun. The bearded man was in the Captain’s cabin, and the young man in the black shirt was watching the other passengers.Dans l'avion, Carl et Harald se sont assis sur le plancher près de la porte. Ils ont été menottés avec les menottes d’Harald. La fille pirate de l'air se tenait prés d’eux pistolet à la main les surveillant. L'homme barbu était dans la cabine du capitaine, et le jeune homme à la chemise noire surveillait les autres passagers.

  Harald touched his head with his hand. There was blood in his hair. ‘How do you feel, my young friend?’ Carl asked. ‘It hurts,’ Harald answered. ‘And I can’t see well.’ ‘This man needs a doctor,’ Carl said to the girl, angrily. She laughed. ‘That is your wife’s problem, not mine,’ Harald ce touchait la tête avec sa main. Il y avait du sang dans ses cheveux. `Comment vous vous sentez, mon jeune ami ?' demandât Carl. `Je suis blessé,' répondit Harald. `Et je  ne peut pas bien voir.'  `Cet homme a besoin d'un docteur,' dit Carl à la fille, en colère. Elle rit. `C’est le problème de votre épouse, pas le mien,'

  She said. ‘If our brothers come, he will get a doctor. If they don’t come, he won’t need one.’ She pointed her gun at Harald ‘s head and laughed again. She wasn’t at all nervous now. Carl felt angry with himself because he had not moved fast enough to help Harald. It was good to be angry; when he was angry he did not feel so afraid.Elle dit. `Si nos frères viennent, il aura un docteur. S'ils ne viennent pas, il n'aura pas besoin.' Elle dirigeât son pistolet sur la tête d’Harald et rit encore. Elle n’était pas du tout nerveuse maintenant. Carl s'est senti fâché contre lui-même  parce qu'il ne s'était pas déplacé assez rapidement pour aider Harald. C’était bon d'être fâché; quand il était fâché il ne se sentait pas si effrayé.

  ‘How old are you?’ He asked the girl. She did not answer. ‘I asked you a question!’ He said. ‘How old are you?’ eighteen ,  nineteen? You’re not very old, really, are you? You’re just a child!’`Quelle age as tu?' demandât il à la fille. Elle n'a pas répondu. `Je t'es posé une question!' Dit il. `Quelle age as tu ? dix-huit, dix-neuf ? Vous n'êtes pas très vieille, vraiment, n'est-ce pas ? Vous êtes juste un enfant.!'

  -P35-

 The girl’s face went red. ‘I’m twenty,’ she said angrily. ‘I’m not a children!’ ‘You look like a child,’ Carl said. ‘You’re only two years older than my daughter. Why are you doing this?’  The girl laughed. She didn’t look at his eyes. ‘Why? You wouldn’t understand.’Le visage de la fille est devenu  rouge. `J'ai vingt ans,' dit elle en colère. `Je ne suis pas un enfant!' `Tu as l’air d’un enfant,' dit Carl. `Tu as seulement deux ans plus que ma fille. Pourquoi tu fais ça ?' La fille ri. Elle ne regardait pas ses yeux. `Pourquoi ? Vous ne comprendriez pas.

  Idon’t think you understand what you’re doing,’ Carl said. ‘None of the people in this plane has hurt you. We are all innocent. That man you killed – he wasn’t a spy, he was just an American businessman. You’ve never seen any of us before. Why do you want to kill us?’`Je ne pense pas que tu comprennes ce que tu fais,' dit Carl. `Aucune  personnes dans cet avion ne t’a blessé. Nous sommes tous innocents. L’homme que tu as tué - n'était pas un espion, il était juste un homme d'affaires américain. Tu n'as jamais vu aucun d'entre nous avant. Pourquoi tu veux nous tuer?'

 The girl looked worried and angry. She was pointing the gun straight at Carl’s head. ‘I don’t want to kill you,’ she said. ‘I want government – your wife – to set our brothers free.’ ‘Yes, I know,’ said Carl, carrefuuly. He watched the gun and the girl’s face, but he was not reallyafraid because he was still angry. La fille semblait inquiétée et fâchée. Elle pointât le pistolet directement sur la tête de Carl. `Je ne veux pas vous tuer,' dit elle. `Je veux que le gouvernement - votre épouse -  libère nos frères.' `Oui, je sais,' dit Carl, doucement. Il regardât le pistolet et le visage de la fille, mais il n'avait pas vraiment peur parce qu'il était encore fâché…

 He argued with the girl as though he was still angry. He argued with the girl as though he was arguing with with his daughter. ‘But remember what your brothers did. They tried to put a bomb on a plane. They wanted to kill innocent people like us. Why?’Il discutât avec la fille comme s'il était encore fâché. Il discutât avec la fille comme s'il discutait avec sa fille. `Mais rappelle toi ce que vos frères ont fait. Ils ont essayé de mettre une bombe dans un avion. Ils ont voulu tuer les personnes innocentes comme nous. Pourquoi ?'

  ‘Your are not innocent!’ Said the girl. ‘No one is innocent! People like you, and your wife, and that American – you have money and power and you take it from my people, from us! Do you know how I lived when I was a child? Ten people in one room, with no bath, no water, nothing! My parents had no jobs, no passport, no country, nothing! We lived in a town with ten thousand.`Tu  n’es  pas innocent!' dit la fille. `Personne n’est innocent les gens comme toi, et ton épouse, et cet Américain - vous avez l'argent et le pouvoir et vous le prenez de notre peuples! Tu sais comment  j'ai vécu quand j'étais un enfant ? Dix personnes dans une pièce, sans le bain, aucune eau, rien! Mes parents n'avait aucun travail, aucun passeport, aucun pays, rien! Nous avons vécu dans une ville avec dix milles.

 -P36-

 Others. But ten kilometres away there were rich people like you, with big beautiful houses, fine cars, fine clothes – and they were all innocent people, like you! I tell you no one is innocent!’ She was shouting now, and nearly crying – there were tears in her eyes.Autres. Mais dix kilomètres plus loin de là, étaient les personnes riches comme toi, avec de grandes belles maisons, les voitures fines, vêtements fins et ils étaient tous des personnes innocentes, comme toi ! Je te dis que personne n'est innocent! Elle criait maintenant, et pleurait presque il y avait des larmes aux yeux.

 Carl and Harald watched the gun carefully. ‘Poor firl,’ Carl thought. ‘Poor little murderess.’ The bearded man came out of the Captain’s cabin and put his hand on the girl’s arm. ‘Stop it, little flower,’ he said. ‘Don’t talk to them. That’s not your job.’ Then he hit Carl in the face. ‘Keep your mouth shut!’ He said. ‘Think about your wife instead. Do you see the time? I think she has forgotten you!’Carl et Harald  observaient le pistolet soigneusement. ‘Pauvre fille,' pensât  Carl. Pauvre petite assassin`.'L'homme barbu sorti de la cabine du capitaine et mit sa main sur le bras de la fille. ‘Arrête petite fleur ` dit il. `Ne leur parle pas. Ce n'est pas ton travail.' puis il frappât Carl au visage. ` Ferme t’as gueule!' dit il. `Pense plutôt à t’as femme. T’as vu l’heure? Je pense qu'elle t’as oublié!'

 Carl groaned and held his mouth with his hand. There was blood in his mouth and one of his teeth was broken. Then he looked at his watch. It was 2.23. Seven minutes left; then the half hour was other. Carl gémi et tint sa bouche avec sa main. Il avait du sang dans sa bouche et une de ses dents était cassée. Il regardât sa montre. Il était 2.23. Sept minutes ont passées ; après la demi-heure était autre.

 ‘I’m sorry, my friend,’ he whispered to Harald. ‘You tried fighting, and I tried talking. But it didn’t work. I think this may be our last journey.’`Je suis désolé, mon ami,' chuchotât il à Harald. `Tu as essayé de te battre, et moi j’ai essayé de parler. Mais cela n'a pas fonctionné. Je pense que ceci est peut être notre dernier voyage.'

 Helen sandberg decided she liked Colonel Carter. He spoke clearly, he explained his ideas carefully, and he listened to what she said. He did not try to beHelen Sandberg décidât qu'elle aimait bien le colonel Carter. Il parlait clairement, il expliquait ses idées soigneusement, et il écoutait ce qu'elle disait. Il n'a pas essayé d'être

 -P38-

 Difficult because she was a woman. Best of all, the had made a plan together. A good plan, she thought; it could really work. Perhaps. She looked at her watch: 2.23. ‘Right, Colonel, get your men ready. I’ll send the first prisoner down to you when they arrive. But where are they? Michael, have they arrived yet?’Difficile parce qu'elle était une femme. Mieux que ça, ils avaient fait un plan ensemble. Un bon plan, pensât elle; il pourrait vraiment fonctionner. Peut-être. Elle regardât sa montre: 2.23. ` Ok, colonel, préparez vos hommes. Je t'enverrai le premier prisonnier quand ils arrivent. Mais où sont-ils? Michael, ils les ont pas encore ramener?'

 No, Prime Minister. Not yet.’’Then where the hell are they? Can you get Inspector Holm on the car radio?’ ‘They’ve trying, Prime Minister.’ Michael spoke into the telephone. Colonel Carter left the room and Helen walked up and down slowly, watching the clock. 2.24. 2.25. 2.26.`Non, premier ministre. Pas encore.' Puis a quelle l'enfer sont ils ? Pouvez vous obtenir l'inspecteur Holm sur la radio de la voiture?' `Ils ont essayés, premier ministre.' Michael parlât au téléphone.  Le Colonel Carter est parti de la salle et Helen marchait lentement, observant l'horloge. 2.24. 2.25. 2.26.

  ‘They’ve got him, Prime Minister! He says... He says one of the cars has had an accident in the rain. He thinks he can be here in ten minutes.’ Michael looked up. There was no smile on his face at all now.`Ils l'ont, premier ministre ! dit il… Il dit qu'une des voitures a eu un accident sous la pluie. Il pense qu'il peut être ici dans dix minutes.' Michael levât les yeux. Il n'y avait aucun sourire sur son visage maintenant.

 ‘Ten minutes! What’s he driving – a police car, or a bicycle? Helen banged her fist on the table. ‘We’ve got four minutes left. OK. I want to talk to the hijackers. Get thel on the radio.’  She sat down at the table while Michael called the plane. `Dix minutes ! Que ce qu’il conduit - une voiture de police, ou une bicyclette ? Helen frappât son poing sur la table. `Nous avons quatre minutes. OK. Je veux parler aux pirates de l'air. Obtenez les sur la radio.' Elle s'est assise à la table tandis que Michael appelait l'avion.

 Colonel Carter came in and stood behind her. A voice came on the radio. ‘Wel, Mrs Sandberg. Where are our brothers?’ ‘They’re coming, said Helen. ‘They’ll be here in ten minutes.’Colonel Carter est venu et s'est tenu derrière elle. Une voix retentit sur la radio. `Bien, Mme Sandberg. Nos frères sont la?' `Ils arrivent, dit Helen. `Ils seront ici dans dix minutes.'

 -P39-

That is too late. I gave you half an hour. Your husband will die in four minutes.’ Helen pressed her hands flat on the table, so hard that,’ she said. ‘I am sorry, Mrs Sandberg. But if my brothers are here in four minutes, your husband will die.’C'est trop tard. Je t'ai donné une demi-heure. Ton mari mourra dans quatre minutes. Helen a serrées c’es mains à plat sur la table, si dure que, ’Je suis désolé, Mme Sandberg. Mais si mes frères ne sont pas ici dans quatre minutes, votre mari mourra.’

 ‘Don’t you want to see your brothers?’ She asked quickly. ‘I promise you, if you kill my husband, you’ll never see them again.’ There was a pause while no one spoke. Then the radio answered. ‘Four minutes, Mrs Sandberg.’`Vous ne voulez pas voir vos frères ?' demandât elle rapidement. `Je vous promet, si vous tuez mon mari, vous ne les reverrez jamais.' Il y avait une pause personne ne parlait. Puis la radio a répondu. `Quatre minutes, Mme Sandberg.'

 Helen spoke clearly, slowly, and loudly. She filled her voice with all the anger she had in her body. ‘Listen, you murderer. I needjust ten minutes to get your brothers to this aiport. Then I will send them to the plane.Helen parlait clairement, lentement, et fort. Elle a rempli sa voix avec la toute colère qu'elle avait dans son corps. `Écoutez vous, meurtrier. J'ai besoin de juste dix minutes pour ramener vos frères à cet aéroport. Et je les enverrai à l'avion.

 But if you kill my husband, or anyone else, then I promise you that your brothers will die, on the tarmac in front of that plane. Is that what you want? Or will you wait ten minutes?’ There was another, longer pause. Helen stared out into the night. She did not see anything.Mais si vous tuez mon mari, ou n'importe qui d’autre, je vous promets que vos frères mourront, sur le macadam devant cet avion. Est-ce que c'est ce que vous voulez? Où vous attendez dix minutes?' Il y eut, une autre plus longue pause. Helen regardât fixement dehors dans la nuit. Elle n’y voyait rien. 

 ‘All right. Ten more minutes.’ ‘Thank you. Now, there is one more thing. The passengers.’ ‘What about them?’ ‘You must set them free before I send your brothers to the plane.’`Bien. Dix minutes supplémentaires.' `Je vous remercie. Maintenant, il y a une autre chose. Les passagers.' `Et eux ?' `Vous devez les libérer avant que j'envoie vos frères à l'avion.'

 -P41-

7 votes. Moyenne 3.57 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site