Skyjack(final)

The voice on the radio laughed. ‘Because you are a woman do you think all men are stupid, like your husband? Send me our brothers, then refuel the plane, and then I will send you the passengers.’ ‘No,’ answered Helen. She looked at Colonel Carte. ‘This is how we will do it. I will send you one of your brothers and then you must send me the passengers.La voix sur la radio rit. `Puisque vous êtes une femme vous pensez que tous les hommes sont stupide, comme votre mari? Envoyer nos frères, puis réapprovisionner l'avion en combustible, et alors je vous enverrai les passagers.' ‘ Non.' Répondit Helen. Elle regardât le colonel Carte. `C’est comme ça que nous allons faire. Je t'enverrai un de vos frères et alors vous devez m'envoyer les passagers.

 When we have all the passengers, then we will refuel the plane and send you your other brother.’ The voice laughed again. ‘Do you think you are buying cheap fish from a child in the market? Send us one brother, then and we will send you hundred passengers. Refuel the plane and send send us other brother, and we will send you other passengers. But the pilote and your husband must come with us to another country. We will set them free later.’Quand nous aurons tous passagers, nous réapprovisionnerons l'avion en combustible et enverrons votre autre frère.' La voix rit encore. `Vous pensez que vous achetez des poissons bon marché d'un enfant sur le marché? Vous nous envoyer un frère, puis nous vous envoyons cent passagers. Réapprovisionner l'avion en combustible  et vous  nous envoyé l'autre frère, et nous vous enverrons d'autres passagers. Mais le pilote et votre mari doivent venir avec nous dans autre pays. Nous les libèreront plus tard.

 Helen looked at Colonel Carter. There was the beginning of a smile on her face. She could see that he agreed with her. She waited for a moment longer, to worry the hijacker. ‘Is it agreed, woman? Or do I kill your husband now?’ ‘I agree. I will send your first brother to you in ten minutes.’Helen regardât  le colonel Carter. Il y avait le commencement d'un sourire sur son visage. Elle pouvait voir qu'il était d'accord avec elle. Elle attendit un moment plus longtemps, pour inquiéter le pirate de l'air. `C’est convenu, femme? Où je tue votre mari maintenant?' `C’est convenu. J'enverrai votre premier frère dans dix minutes.'

 -P42-

 Carl felt his broken tooth with his tongue. The door of the Captain’s cabin was open and he could see the bearded hijacker sitting inside. He had a long nose and dark hair and his eyes looked green from the light of the instruments in the dark cabin.Carl senti sa dent cassée avec sa langue. La porte de la cabine du capitaine était ouverte et il pouvait voir le pirate de l'air barbu s'asseoir à l'intérieur. Il avait un nez long, les cheveux foncés et ses yeux semblaient verts avec la lumière des instruments dans la cabine sombre.

 He held his gun near his mouth and touched it gently with his lips as he waited. Carl had heard half of conversation. Eight of the ten minutes had gone. Now that he could do nothing, he felt Harald it too and held Carl’s hand with his own.Il tenait son pistolet près de sa bouche et le touchait doucement avec ses lèvres pendant qu'il attendait. Carl avait entendu la moitié de la conversation. Huit des dix minutes avaient passé. Maintenant qu'il ne pourrait rien faire, il sentit Harald lui aussi et pris la main de Carl avec la sienne.

 ‘Don’t worry, Mrs Sandberg,’ Harald whispired. ‘We’ll get out of here.’ ‘Perhaps,’ Carl answered. ‘And perhaps not. But I don’t want these murderers to go free.’ ‘Ssh!’ Harald whispered. Carl looked up and saw the girl watching them. Then, suddenly, the bearded man shouted, ‘They’re coming! Look! Get ready!’`Ne vous inquiétez pas, Mr Sandberg,' chuchotât Harald. `Nous sortirons d'ici.' `Peut-être,' répondit Carl. `Et peut-être pas. Mais je ne veux pas que ces meurtriers aillent librement.' `Ssh !' chuchotât Harald. Carl levât les yeux et vit la fille qui les observait. Puis, soudainement, l'homme barbu criât, `ils arrivent! Regardez! Tenez vous prêt!'

 The girl went into the Captain’s cabin. Harald and Carl stoop up and looked through a window. They saw three men pushing some steps across the tarmac. The men put the steps outside the plane door and then went back again.Then two more men came out of the building. They were wearing bright yellow coats because it was raining.La fille est entrée dans la cabine du capitaine. Harald et Carl se penchent vers le haut et regardaient par une fenêtre. Ils ont vu trois hommes pousser des escaliers à travers le macadam. Les hommes ont mis les escaliers en dehors de la porte de l’avion et repartirent après. Alors deux autres hommes sont sortis du bâtiment. Ils portaient des manteaux jaunes lumineux parce qu’il pleuvait

 -P43-

  Come away from the door! Quick!’ The girl unlocked the handcuffs and pushed Harald and Carl back to their seats. Then she started to open the door. ‘Wait! Turn the lights out and stand back from the door.’ Eloignez vous  de la porte! Vite!' La fille ouvrit les menottes et poussât Harald et Carl de nouveau à leurs sièges. Puis elle commentât à ouvrir la porte. ‘Attend! Tourne les lumières dehors et reste derrière la porte.'

 The door opened and the man in the yellow coat came into the plane. He was thin, with very short hair. The girl  shut the door, the lights came on, and the man shut his eyes in the bright light. The girl and the bearded man put their arms around him, laughing.La porte s’ouvrit et l'homme au manteau jaune montât dans l'avion. Il était mince, avec les cheveux très courts. La fille fermât la porte, les lumières fusent, et l'homme fermât ses yeux dans la clarté de la lumière. La fille et l'homme barbu le prirent dans leurs bras, et riaient.

 ‘Free! You are free now, brother! And the other one, is he safe? Come into the cabin, let’s talk!’ Carl and Harald watched sadly. ‘So now she will give them what they want, because of me’, said Carl quietly.`Libre! Tu es libre maintenant, frère! Et l'autre, il va bien? Allons dans la cabine, et parlons!' Carl et Harald observaient tristement. ` Maintenant elle leurs donnera ce qu'ils veulent, à cause de moi', dit Carl tranquillement.

 ‘We will be safe, but they will go free to bomb another plane because of me.’ He held his head in his hands. ‘Wait, Mr Sandberg,’ said Harald. ‘You wife isn’t stupid, you know. This game has not ended yet. Sit still, and be ready.’ The other passengers sat quietly, waiting to be free.`Nous serons libre, mais ils seront libre aussi et feront sauter un autre avion à cause de moi.' Il tenu sa tête dans ses mains. 'Attendez, M. Sandberg,' dit Harald. ` Vous savez votre épouse n’est pas stupide, Ce jeu n’est pas encore fini. Reposez vous, et soyez prêt.' Les autres passagers sont assis tranquillement, attendant d’être libérés.

 Helen Sadberg stood by the control room window, staring at the plane. ‘Come on,’ she said. ‘Why is that door shut? Where are the passengers?’Helen Sadberg se tenait près de la fenêtre de la salle de commande, regardant fixement l'avion. `Avance,' dit elle. `Pourquoi est ce que la porte et fermé? Où sont les passagers?'

 -P45-

 The hijackers won’t set them free,’ said Inspector Holm. ‘I told you, Prime Minister, this is a serious mistake.’ ‘Be quiet, man,’ said Colonel Carter. ‘I think we’ve got something on the radio.’ Beside him, a soldier was turning the controls of a small army radio. Suddenly, the voices of one of the hijackers and the prisoner came into the room.Les pirates de l'air ne les  libérerons pas,' dit l'inspecteur Holm. `Je vous ai dit, premier ministre, c’est une  grave erreur.' `Soit tranquille, l'homme,' dit colonel Carter. `Je pense que nous avons quelque chose sur la radio.' Près de lui, un soldat tournait les commandes d'une petite radio d'armée. Soudainement, la voix d'un des pirates de l'air et le prisonnier retentit dans la salle.

 ‘So how many soldiers are there in the airport building my brother?’ ‘I didn’t see any soldiers, only police.’ ‘That’s strange! No soldiers at all?’ ‘I did not see any, brother.’ ‘Very strange. But these are not military people. They do not have many soldiers. Perhaps the woman will do what she says, then.’ `Alors combien de soldats dans l'aéroport mon frère?' `Je n'ai vu aucun soldat, juste la  police.' `C’est étrange! Aucun soldat du tout?' `Je n'en ai pas vu, frère.' `Très étrange. Mais ce ne sont pas des militaires. Ils n'ont pas beaucoup de soldats. Peut-être la femme fera ce qu'elle dit, alors.'

 ‘What’s happening, Colonel? Helen asked. ‘Those are the hijackers’ voices. How can we hear them?’ The colonel laughed. ‘Well, madam, you can see it’s raining, can’t you? We didn’t want our poor prisoner to get wet, so we gave him a nice yellow raincoat, you see. `Que Ce qui se passe, colonel ? Demandât Helen. `Ce sont les voix des pirates de l'air '. Comment pouvons nous les entendre ?' Le colonel rit. `Bien, Madame, vous pouvez voir qu'il pleut, n’es pas ? Nous n'avons pas voulu que notre pauvre prisonnier soit trempé, alors nous lui avons donné un bon imperméable jaune, vous voyez.

 But it was an expensive raincoat, because one of its buttons is a small radio transmitter. So now we can hear everything they say and we know where they are on the plane!’Helen smiled. ‘Good idea, Colonel. I hope it helps.’ ‘Prime Minister,’ Michael interrupted. ‘They’re coming!’ Helen lokked through the window. Mais c'était un imperméable cher, parce qu'un de ses boutons est un petit émetteur radio. Alors maintenant nous pouvons entendre tout ce qu'ils disent et nous savons où ils sont sur l'avion!' Helen sourit. ‘Bonne idée, colonel. J'espère qu'elle nous aideras.' ‘Premier ministre`,' interrompit Michael. `Ils viennent!' Helen regardât par la fenêtre.

  -P47-

 The door of the Plane was open and people were coming down the steps one after another. Some of them started to run towards the airport buildin, and a few knelt down on the wet tarmac. ‘What are they doing?’ Helen asked. ‘Praying, perhaps?’ said Michael.La porte de l'avion était ouverte et les gens descendaient les escaliers l'un après l'autre. Certains d'entre eux ont commencés à courir vers le bâtiment de l’aéroport, et d’autres se sont mis à genoux sur le macadam humide. `Que Ce qu’il font?' demandât Helen. `Prient, peut-être?' dit Michael.

 ‘To thank God that they’re alive?’ Police and doctors came out of the building to help the passengers. Helen  stood and watched through the binoculars. She did not see Carl. ‘Ninety-nine, a hundred. That’s it, then,’ said Colonel Carter.`Pour remercier Dieu d’être vivants ?' La police et les docteurs sortirent du bâtiment pour aider les passagers. Helen s’est levée et observait avec les jumelles. Elle n'a pas vu Carl. `Quatre-vingt-dix-neuf, cent. C'est lui, puis,' dit colonel Carter.

 The plane door closed. ‘Now we move on the next step of our plan. Goodbye, Prime Minister.’ Helen turned and saw that the Colonel putting on white clothes on top of his army uniform. He put severak grenades in the coat pocket,and a machine gun into a long pocket inside the coat. La porte de l’avion ce refermât. `Maintenant nous nous dirigeons sur la prochaine étape de notre plan. Au revoir, premier ministre.' Helen se retournât et vit que le colonel mettre des vêtements blancs sur son uniforme militaire. Il mit des grenades dans la poche du manteau, et une mitrailleuse dans une longue poche à l'intérieur du manteau.

 He smiled at her. ‘I must help my men refuel the plane.’ ‘May God go with you, Colonel,’ she said. The lights in the plane went ou again. There were only eleven of them left now: Carl Sandberg and Harald, four crew, and five American.Il lui sourit. `Je doit aider mes hommes à réapprovisionner l'avion en combustible.' Que dieu soit avec toi, colonel,' dit elle. Les lumières dans l'avion sont allées dehors encore. Il en reste seulement onze encore maintenant : Karl Sandberg et Harald, quatre membres d'équipages, et cinq Américain.

 They sat together in the middle of the plane. The girl and the young man in the black shirt watched them.Ils sont ensemble au milieu de l'avion. La fille et le jeune homme à la chemise noire les surveillent.

 -P48-

 Through the window, Carl saw the fuel tanker drive towards the plane. It stopped, and five men in white clothes go out. The pilot went to the front of the plane to work the controls, and the men started to refuel the plane.Par la fenêtre, Carl vit le camion-citerne de carburant se diriger vers l'avion. Il s'est arrêté, et cinq hommes avec des vêtements blancs sortent. Le conducteur est allé à l'avant de l'avion pour faire les commandes, et les hommes commençaient à réapprovisionner l'avion en combustible.

 Then he saw another man in a yellow raincoat come out of the airport buildind. The bearded hijacker started to talk very excitedly. ‘Is it him? Yes, it is! Our leader! My brother and sister, we have done it! Now, I must welcome him at the door. You, brother, watch the pilot in the can, and sister, watch the passengers.’Puis il vit qu'un autre homme dans un imperméable jaune sortait du bâtiment de  l'aéroport. Le pirate de l'air barbu commentât à parler avec beaucoup d’enthousiasme. `C’est lui il? Oui, c’est lui! Notre chef! Mes frère et soeur, nous l'avons fait! Maintenant, je dois lui souhaiter la bienvenue à la porte. Toi, frère, surveille le pilote dans la cabine, et toi soeur, surveille les passagers.'

 Carl Sandberg watched the man in the yellow coat walk nearer. He could only see one man at the back of the plene, refuellong it. He thoufht the others were under the plane somewhere, but he did not know where.Carl Sandberg observait l'homme à l’imperméable jaune de plus près. Il pouvait seulement voir un homme au fond de l’avion. Il savait que les autres étaient sous l'avion quelque part, mais il ne savait pas où.

  Harald did no speak, but he was looking at the girl very carefully. As the door opened, and the man with the yellowcoat came in, the girl turned to look. Through the window, Carl saw a man in a white coat run out from under the plane with somthing that looked like a grenade in is hand. Harald ne dit rien, mais il regardait très soigneusement la fille. Pendant que la porte s'ouvrait, et l'homme à l’imperméable jaune entrait, la fille retournât pour regarder par la fenêtre, Carl vit qu'un homme avec un manteau blanc épuisé de dessous l'avion avec quelque chose dans la main cela ressemblait à une grenade.

 Two other men in white coat run out under the plane behind him. The man’s arm went up and he threw the grenade through the open door. There was a very loud BANG! At the front of the plane, and a flash of white light that burned Carl’s eyes. Almost immediately there was on. Deux autres hommes aux manteaux blancs couraient sous l'avion à derrière. Le bras de l'homme est monté et il a jeté la grenade par la porte ouverte. Il y avait un COUP très fort! À l'avant de l'avion, et un flash de lumière blanche qui brûlât les yeux de Carl. Presque  immediate. 

  -P50-

 Even louder BANG! BANG! And two more flashes of white light. Carl could not move. The noise was so loud and the light so bright that he sat still as a stone. He saw the girl hijacker and the bearded man standing quiet still too, with their guns in their hands and their mouths open.Encore un BANG plus fort! BANG! Et deux autres flashes de lumière blanche. Carl ne pouvait pas se déplacer. Le bruit était si fort et la lumière si lumineuse qu'il était toujours assis comme une pierre. Il vit la fille toujours debout tranquille et l'homme barbu aussi, avec leurs pistolets dans leurs mains et leurs bouches ouvertes.

 Then a man in white ran through the door with a gun in his han. He shot the girland the bearded man before they could move. The hijacker in the black shirt came out of the Captain’s cabin behind the man in white, but two other men in white came through the door and shoot him too.Puis un homme en blanc courut à la porte avec un revolver en main. Il tirât sur la fille et l'homme barbu avant qu'ils ne puissent se déplacer. Le pirate de l'air à la chemise noire est sorti de la cabine du capitaine derrière l'homme en le blanc, mais deux autres hommes en le blanc sont venus par la porte et ont tirés sur lui aussi.

 The two prisoners, in their yellow raincoats, tried to get to the door, but the men in white knocked them to the floor and handcuffed their hands behind their backs. Carl looked down. The girl was lying on the floor of the aisle beside him. He thought he saw her hand move towards her machine gun, but then one of the soldiers in head. Les deux prisonniers, dans leurs imperméables jaunes, ont essayés d'aller à la porte, mais les hommes en le blanc les ont mis au plancher et ont menottés leurs mains derrière leurs dos. Carl a regardé vers le bas. La fille se trouvait sur le plancher sur le  bas-côté près de lui. Il crut voir que sa main se déplaçait vers sa mitrailleuse, mais un des soldats lui tirât une balle  dans la tête. 

 Another soldier pulled her away by her legs and her long hair left blood along the floor. Helen Sandberg heard the bang too, and when she saw the white light, she thought the plane was burning. For about half a minute there was nothing butUn autre soldat  la tirât  par les jambes et c’est longs cheveux laissait son sang le long du plancher. Helen Sandberg entendit les coups aussi, et quand elle vit la lumière blanche, elle pensât que l'avion brûlait. Pendant environ une demi minute il n'y eut rien mais 

 -P51-

48 votes. Moyenne 2.04 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site